Shake surgery

Imaginons un monde voué à Mallarmé, à Nietzsche où le hasard est roi: notre bonne vieille chirurgie esthétique serait aussi dans le tourbillon.
On pourrait faire entrer des patients dans les blocs et décider des interventions par le lancement d'un dé.
Premier tirage pour Madame Durand : Rhinoplastie, augmentation mammaire et bypass 
Deuxième tirage pour Madame Dubois : Blépharoplastie , lifting des seins et sleeve 
Troisième tirage pour Madame J'enairaslebolivitch : lipofilling visage, lipofilling des seins et implants dentaires

La dictature du hasard. A moins que comme dans les machines, les paramètres soient déjà entrés. Il faut forcément une intervention sur le visage, une intervention sur les seins, une intervention d'obésité et sinon une opération sur les dents.
 

Le hasard existe monsieur Mallarmé. Il existe puisque des hommes le fabriquent, par les circonstances qui sont autant de conséquences de structures, de faits, de choix déjà en place. 
 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire