Les tétons des anglaises

Les anglaises auraient-elles pris le mors aux dents ? Le frog et les vapeurs monétaires de la City leur auraient-ils atrophié cette partie du cerveau qui sert au jugement personnel ? Encore est-il que les sujettes de sa Majesté après avoir déjà donné dans le mimétisme royal pour leur nez en se confondant en hommages à propos de celui de la jeune mère Kate Middleton, en viennent maintenant à demander à leurs praticiens un changement radical dans la rontondité de leurs tétons.

On ne sait pas si Kate allaite. On se doute aussi que les anglaises qui en veulent à leurs sucettes naturelles n'envisagent pas forcément une intervention pour ces motifs tendres et maternels. Non, figurez-vous que l'anglaise en a assez de la grosseur et de la difformité de son téton. Et comme le benêt de la pub SFR, on dira du côté des chirurgiens : "c'est prévu". A croire que comme les laboratoires pharmaceutiques, certains confrères réfléchiraients aux futurs demandes et lubies de leurs patientes ou des patientes potentielles. 

Il y a une intervention spéciale pour réduire la zone circulaire extérieure du mamelon et adoucir la forme du téton. Et comme on nous dit qu'elle se pratique sous anésthésie locale, on a le sentiment encore plus aigü d'assiter à l'émergence d'un soin Kleenex ou considéré comme tel comme sont en train de le devenir les injections de toxine botulique.  

Ajouter un commentaire