La face cachée de la chirurgie bariatrique

Comme le rasoir au double effet, la chirurgie bariatrique a 2 aspects. Le problème, c'est que le second est méconnu des patients. De quoi s'agit-il ? Lorsque vous réalisez une intervention de chirurgie digestive, vous perdez du poids en vertu d'un principe physico-psychologique bien connu : la satiété.
By pass ou sleeve, l'idée est la même. En agissant sur la taille de l'estomac et sa capacité d'absorbtion, on développe de nouveaux stimuli neurologiques qui limitent la prise de nourriture.

Jusque là tout va bien. A condition que le patient suive des recommandations diététiques drastiques, il peut perdre en quelques mois une bonne partie du surpoids morbide qui handicapait jusque là sa vie. Quand cela se corse t-il ? Lorsqu'il s'aperçoit que la fonte de la graisse laisse place à des surplus importants de peau. La peau, globalement la structure cutanée de notre organisme est ductile, cela veut dire qu'elle s'adapte normalement au volume musculaire et graisseux de chaque anatomie. Configurée pour accueillir des masses importantes, la peau se retrouve soudain sans rien à recouvrir sur les zones où la perte de poids est effective. Elle pend, elle pendouille même, le patient se retrouve avec un phénomène bien connu des chirurgiens, la ptôse cutanée.

Horreur ! Alors que le patient se réjouit d'avoir perdu 30,40, voire 50 kilos, le voici encore obligé de cacher son corps sous des vêtements épais, de peur que les autres le voit comme un être fripé et difforme.

Que faut-il faire ? Il n'y a pas d'autre alternative rapide et efficace qu'une autre intervention. Et l'intervention de chirurgie esthétique indiquée pour enlever ces excès de peau est le lifting. Au niveau des bras, des cuisses et pour le ventre, le chirurgien préconisera une abdominoplastie.
Cela coute cher à terme, si on additionne les 2 formes d'opérations et si pour la deuxième, il faut cibler plusieurs parties de la silhouette. Voila pourquoi la Tunisie accueille pas mal de ces personnes marquées par un amaigrissement saisissant. C'est la rançon difficile d'une décision courageuse qui aide à mieux vivre et à mieux s'accepter, mais c'est au moins la fin de ce calvaire esthétique dans un monde qui n'aime ni les gros, ni les maigres qui ont des formes bizarres. 

Commentaires (1)

1. chirurgie bariatrique en tunisie (site web) 19/07/2018

Une excellente métamprphose

Ajouter un commentaire