Des valises, j'en ai sous les yeux

C'était dans un titre de Téléphone. A brûle pourpoint, je suis incapable de vous dire lequel. Mais enfin, le sensible des chansons est assez parlant pour qu'on comprenne ce que veut dire le chanteur. "Des valises sous les yeux", ça veut dire, qu'il a pas mal écumé et que la fatigue, le stress et le manque de sommeil sont manifestement  visibles sur son visage.

Si la physiognomonie n'était pas devenue une idéologie ridicule, elle aura peut-être apporter quelque chose à la vraie médecine en mettant ses pratiques à son service. Il suffit parfois de regarder avec intérêt un visage pour y lire une part de la vie de l'individu. Les valises donc-parfois ce sont des Samsonites-et les rides aussi.

En plus, elle aurait été pile poil raccord avec les raccourcis de notre époque. Visage fatigué = individu triste. Bon, je ne dis pas que la discipline chère à Lavater nous aurait ouvert les voies du diagnostic clnique actuel en matière d'opération sur les yeux voire les paupières, ce serait une illusion rétrospective. Mais comme il arrive parfois qu'il y ait un peu de trésor dans les détritus, on se dira que celle qu'on appelait aussi à sa grande époque la phrénologie nous aura apporter les prémices heurtés de la profiloplastie. 

Ajouter un commentaire